30 octobre 2012

Alain Mertens et les Old Lions


Les News !


23-10-2012Portraits : Alain Mertens et les Old Lions

Portraits : Alain Mertens et les Old Lions
Alain Mertens est le numéro 17 des Old Lions, le patron des super-vétérans belges. Il explique comment il est arrivé à remonter une équipe compétitive, au oint d'organiser en Belgique un championnat d'Europe. Et il nous offre un verre !

okey : Plus de 50 ans de hockey, ça laisse des souvenirs !
Alain Mertens : Je joue au Hockey depuis que j'ai 8 ans, âge auquel à l'époque on débutait dans la première catégorie de jeunes, les cadets. J'ai donc aujourd'hui plus de cinquante années de hockey derrière moi. Je fais partie de cette génération de joueurs qui sait encore pourquoi la plupart des grands clubs de hockey comportent une section tennis et une section hockey.
Nous jouions tous au tennis de Pâques à fin août et nous troquions avec plaisir la raquette contre le stick de septembre à Pâques. Il n'y avait ni tennis couvert, ni astro. Ceci explique cela. C'était également génial d'un point de vue éducatif. Un sport individuel et un sport d'équipe.

okey : De qui es-tu contemporain ?
Alain Mertens : J'ai appris à jouer au Parc avec Matou Legros qui était un peu notre grand frère et Guy Miserque. Après leur départ pour Uccle, rentrant à Solvay, j'ai décidé de suivre notre entraineur François Mondelé au Racing...
Ah jouer sur le meilleur terrain gazon de Belgique, le rêve! Pendant mes études, comme bien des jeunes à l'époque, j'ai commencé à entrainer les jeunes le mercredi. Ensuite coach équipe première et puis comitard et une vingtaine d'années de présidence au Racing. Le Racing est aujourd'hui en de très bonnes mains et j'ai décidé de me consacrer aux anciens.

okey : Les vétérans, pas une bonne image ?
Alain Mertens : Il y a vingt ans, jouer en vétéran était considéré comme une punition... la honte. Heureusement Paul Buss avait fondé avec Eugène Sergant, Denis Declercq, le père Hombergen et quelques autres, les Eburons.
A l'occasion d'un grand tournoi international au Racing, il nous demande de former une équipe vétéran, nous gagnons le tournoi, expérience sympathique.
Conclusion, je joue aujourd'hui en vétéran depuis plus de vingt ans.
J'ai repris la succession des Eburons et depuis sa constitution je fais partie de la commission vétéran de la fédération.

okey : Et la création de diverses catégories.
Alain Mertens : Joli chemin parcouru avec la création des junior vétéran 35+, des vétérans 45+ et aujourd'hui un embryon de championnat 55+.
1500 "toujours jeunes" qui continuent à prendre un plaisir fou sur le terrain tous les dimanches. Aujourd'hui, je suis de plus le représentant belge de la WGMA. 

okey : C'est quoi cette chose?
Alain Mertens :  La world grand masters association est le représentant officiel pour la FIH du hockey international des + 60 ans. Et oui, les anglo saxons sont extraordinaires, ils organisent aujourd'hui en alternance un an sur deux, une coupe d'Europe et une coupe du Monde pour trois catégories d'âge: 60+, 65+ et 70+. L'Allemagne, la Hollande et l'Angleterre se disputent le trophée 70+

Okey : La prochaine coupe d'Europe aura lieu au Beerschot ?
Alain Mertens : Nous avons participé aux deux dernières compétitions à Neuss en Allemagne et à Bra cet été en Italie. J'ai décidé de relever le défi avec l'appui du Beerschot et de mon ami Goldy, et nous nous sommes donc portés candidat pour organiser la coupe européenne l'été prochain du 18 au 23 août au Bee en parallèle avec le tournoi organisé pour les élites à Braxgata. Nous avons reçu le feu vert définitif de la WGMA cette semaine. 

Okey : Qui y participe ?
Alain Mertens : Allemagne, Hollande, Angleterre sont les habitués mais sont également présents l'Ecosse, le Pays de Galle, l'Irlande, l'Italie et même l'Egypte. Chaque année de nouveaux pays se joignent à l'association et de l'autre côté de la planète, ce sont les Australiens qui portent le flambeau.

Okey : Il y a donc des grands anciens qui jouent au hockey !
Alain Mertens : Oui il y a quelques années le parcours classique d'un hockeyeur était de ranger son stick une fois sa carrière en DH terminée pour aller jouer au golf. Aujourd'hui de nombreux anciens sont encore présents sur les terrains. Les Old Lions comptent en leurs rangs des joueurs célèbres comme Jean-Claude Leclef notre ancien président de l'ARBH et Eric Deleuze tous deux âgés de plus de 70 ans. 
Boule Muschs a longtemps joué avec les Eburons tout comme Armand Solie.
L'équipe comprend aujourd'hui des anciens internationaux comme Michel Siroux, Jean-Louis Maroye, René Pirlot et Francis Frère. Notre rêve être champions du monde en catégorie 70+ au Brésil en 2016 !
Et surtout, j'aimerais que Marc Coudron puisse prendre la relève en 2036.

Okey : Jouer et être un bon vivant ?
Oui le hockey c'est une culture, une philosophie de vie... 

Okey : Tu nous offre un verre ?
Bien sûr... rien de mieux que de joindre l'utile à l'agréable

La suite LUNDI : soyez tous là ! Il y aura une surprise ...

Aucun commentaire:

Publier un commentaire